Danse : Tenir Corps - Ces petits anges harceleurs

Danse : Tenir Corps - Ces petits anges harceleurs

Tenir corps, résister, s’enfermer, se recroqueviller : parfois des mots résonnent dès le plus jeune âge. Dans une cour d’école, une violence pourtant invisible s’empare des innocents. Le harcèlement deviendrait-il un nouveau langage ? Sous la lumière crue jaillissent des corps, violence du contact, impacts, affrontements, aucun répit n’est laissé au spectateur.

Un rythme résolument frénétique qui crée une tension constante.
Coups, humiliations, enfermement, solitude… Rien ne vient adoucir le propos présenté ici à l’état brut.
La scénographie est volontairement épurée, la musique des corps interpelle et se pose la question de la naïveté de l’enfance trop vite confrontée à la dure réalité : le harcèlement scolaire, fait de société avéré.

Note d’intention de Marie-Élisabeth Wachter, chorégraphe :
Le harcèlement est un thème qui me touche personnellement. Lors d’une précédente création, j’ai abordé ce problème dans le milieu du travail. L’humour et le burlesque mettaient en lumière la véritable violence psychologique imposée par l’entreprise pour obtenir toujours plus.
Dans ma nouvelle pièce « Tenir corps » c’est avec plus de retenue que je souhaite interpeller le spectateur sur le harcèlement en milieu scolaire. Pendant longtemps la violence entre élèves a été considérée comme anodine, laissant souvent entendre qu’il fallait l’affronter pour se forger le caractère. Aujourd’hui notamment par la force d’internet, la portée des coups est décuplée et le résultat peut s’avérer catastrophique.
Violence du contact, résistance des corps, mouvements répétitifs, frictions, frôlements, chocs, affaissement …
Mon choix chorégraphique est de mettre en lumière la force du groupe face à l’individu, les gestes humiliants se répétant sans répit. L’espace se rétrécit pour enfermer le danseur dans un état hypnotique, envahi par la solitude. La scène représente une cour d’école, une chambre d’ado, le vide… Ce vide qui peut devenir
attractif, obsédant, comme un ultime refuge…

Chorégraphe : Marie-Elisabeth Wachter
Avec Marion Castaillet, Anne-Laure Chelle, Izaskun Insausti-Lorente, Muriel Merlin

Durée : 1 heure
Tout Public à partir de 10 ans

Les tarifs des spectacles
- Plein tarif : 12 €
- Tarif réduit : 8 € (- de 25 ans , demandeurs d'emploi, étudiants)
Moins de 12 ans : 5 €
Sauf concert du dimanche 23 décembre (8 €, gratuit pour les - de 16 ans), spectacle du dimanche 24 mars (tarif unique : 10€) et spectacle du 24 décembre (offert)

Tarif special clôture de la saison
Soirée humour du samedi 25 mai
- 2 spectacles + restauration (sur réservation uniquement) : 20 € et 16 € / moins de 12 ans 10 €
- 2 spectacles sans restauration : 12 € et 8 € /- de 12 ans 5 €

Abonnements :
3 spectacles : plein tarif : 30€ - Tarif réduit : 20€
6 spectacles : plein tarif : 55€ - Tarif réduit : 35€
12 spectacles : plein tarif : 96€ - Tarif réduit : 65€
Tarifs réduits : - de 25 ans , demandeurs d'emploi, étudiants

Renseignements : Centre Culturel Municipal, rue Alfred Roland,
05 62 95 49 18

  • Danse : Tenir Corps - Ces petits anges harceleurs
  • 25 Janvier 2019
  • 20h30
  • Rue du Général de Gaulle, 65200 Bagnères-de-Bigorre
  • Spectacle

14 Place des Thermes, 65200 Bagnères-de-Bigorre

06 70 88 39 00

Création de bijoux, fabrication, minéraux, collection, lithothérapie

3 Avenue Maquis de Payolle Pyrénées Vélo Evolution, 65200 Bagneres De Bigorre

09 84 06 01 40

Location, Vélo électrique, vélo assistance électrique, vente, accompagnement, VTT

4 rue des chardonnerets, 65200 TREBONS

06 28 25 95 65

Produits biologiques et écologiques, produits locaux Livraison